Etude gratuite et sans engagement

Loi Pinel, le guide pratique

intro-loi-pinel

La loi Pinel, introduite par la loi de finances 2015, remplace la loi Duflot de défiscalisation immobilière à compter de janvier 2015. Elle en reprend les principes mais les assouplit pour en étendre l'impact.

 

Actualités de la défiscalisation

12 Décembre 2015

Livrets bancaires (Partie 1)

Livrets bancaires

Les livrets bancaires sont de plus en plus boudés, en cause les taux de plus en plus bas, corrélés à une économie exsangue. Pourtant ces livrets recèlent de nombreux avantages, leur liquidité est importante, ils ont en effet une forte flexibilité qui permet aux épargnants, au moyen de virements de compte à compte, de gérer leurs économies très facilement.

 

Leur fiscalité ensuite, la plupart des livrets suivants sont peu ou pas imposés, ce qui devient très rare dans un pays où l'on cherche sans relâche de nouvelles sources d'imposition. Enfin, la base de tout investissement est l'épargne, et les livrets bancaires répondent parfaitement à ses objectifs

 

Tour des différents livrets bancaires (liste non exhaustive)

Livret A

Autrefois livret préféré des Français, le livret A (ou livret bleu) ne séduit plus grand monde. Avec un taux d'intérêt de 0,75% depuis le 1er août 2015 (1% avant cette date) et un plafond de versement fixé à 22 950€, il est tout de même possible de placer son argent facilement, et sans risque (placement 100% sûr), et tant que le taux d'intérêt reste supérieur à l'inflation, l'on gagne de l'argent.Un versement minimum de 10€ est demandé dans la plupart des banques. On ne peut posséder qu'un seul livret A. Les intérêts sont exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

Bien que peu intéressant en terme de rendement, il est conseillé d'avoir un livret A, il constitue un « matelas » de sécurité en cas de dépense non prévu, il est flexible et ne souffre d'aucun frais de gestion.

Il est d'usage d'ouvrir un livret A à un enfant dès son plus jeune âge, et de programmer des versements mensuels, afin qu'à sa majorité il puisse se payer le permis de conduire, des études supérieures etc...

Livret de développement durable LDD (Ex Codevi)

Le LDD est en tout point similaire au livret A, à quelques exceptions près. Même si le taux d’intérêt est calqué, à 0,75% par an, le plafond de versement est inférieur à celui du livret A, il est fixé à 12 000€. Le versement initial est également un peu différent, il est de 15€ dans la majorité des banques. Tout comme le livret précédent, on ne peut posséder qu'un LDD, et la flexibilité est la même. Les intérêts sont exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

La réelle différence réside dans l'utilisation des fonds placés. Ceux sur le livret A servent au financement des logements sociaux tandis que ceux du LDD sont destinés au développement durable.

Livret d'épargne populaire

Le LEP est réservé aux contribuables dont le revenu fiscal de référence n’excède pas un certain seuil (19 235€ pour une personne célibataire sans enfant). Un versement initial de 30€ est demandé et le taux d'intérêt est plus intéressant qu'un livret A ou un LDD, en effet il est de 1,25% (Taux du livret A + 0,5 point). Le plafond de versement est de 7700€, et la durée du livret est illimitée tant que l'on reste dans les conditions de revenu. Le LEP est aussi flexible que les deux précédents livrets et les intérêts sont également exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

Loin d'être mirifique, ce taux d’intérêt reste supérieur à celui d'un livret A ou un LDD, il convient donc de privilégier ce placement et, dès lors que l'on atteint le plafond, passer sur un l'un des deux premiers.

Livret jeune

Le livret jeune est comme son nom l'indique un placement réservé à une certaine tranche d'âge, les 12 - 25 ans en l’occurrence. Le taux d'intérêt n'est pas fixé par l'état et n'est donc pas le même dans toutes les banques, cependant il est au moins égal à celui du livret A. La plupart du temps il est autour de 2% (entre 1,75% et 2,75%) ce qui n'est pas négligeable pour un placement sans risque. Cependant son plafond n'est que de 1600€. Le livret jeune est aussi très souple et les intérêts sont également exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

Il convient donc, pour les personnes dans la tranche d'âge correspondante de placer en priorité leur épargne sur un livret jeune, et comme le plafond est bas, d'ouvrir un LEP à côté si cela est possible.

A savoir

Tous les livrets précédents présentent un point commun, les intérêts sont calculés par quinzaine. Concrètement tous les 1er et 26 du mois, la banque prend en compte ce qu'il y a sur le livret et calcul les intérêts. Comme il y a une certaine facilité d'encaissement et de décaissement, ce n'est bien souvent, pas la même somme qui se trouve sur le livret le 1er janvier et le 31 décembre.

 

Raillé pour leur performance moyenne si ce n'est médiocre, les livrets bancaires constituent le socle de l'investissement, un moyen de s'assurer en cas de besoin urgent d'argent, ou tout simplement un moyen de ne pas perdre de l'argent ! En effet, laisser de l'argent sur un compte courant (ou compte chèque) par exemple et qui ne forment pas d'intérêt revient à perdre de l'argent au fil des ans, car l'inflation, bien que faible par les temps qui courent, fait « baisser » la valeur de l'argent. Enfin, tous ces livrets ne sont pas imposés, contrairement à des CSL, ou PEL, ce qui reste très rare en France.

 

Certains livrets parviennent toutefois à tirer leur épingle du jeu avec des taux plus intéressants, des banques en ligne proposent des livrets très intéressants, attention toutefois, ces offrent sont souvent limitées dans le temps et visent à attirer de nouveaux clients, après une certaine période, les taux redeviennent « normaux » voire en deçà des taux pratiqués habituellement.

Pour la suite de vos investissement, vous pouvez faire appel à un conseil en gestion de patrimoine que saura vous orienter, selon vos objectifs.

 

 

Retour à l'actualité

 

Article écrit par Grégory.

 
Accueil Actualités Livrets bancaires (Partie 1)

Nos dernières actualités

  • 30.05.16

    Faut-il rattacher son enfant à son foyer fiscal ?

    Chaque enfant, fait bénéficier à ceux qui s'en occupent, en général...

    Lire la suite...
  • 17.05.16

    Frais réel ou déduction forfaitaire ?

    Frais réel ou déduction forfaitaire

    C...

    Lire la suite...
  • 12.05.16

    État et perspective du marché immobilier résidentiel

    Marché immobilierLire la suite...

  • 06.05.16

    Mariage ou Pacs, que choisir ?

    Mariage Pacs

    A une époque où le mariage n...

    Lire la suite...
  • 22.04.16

    Diminuer son imposition grâce à la famille

    Aussi étrange que cela puisse paraî...

    Lire la suite...
  • 15.04.16

    La location meublée

    Location meublée

    La location meublée en France est à mi-chemin entre la loc...

    Lire la suite...
  • 30.03.16

    Prélèvement à la source

    Prélèvement à la source

    Le gouvernement l'a...

    Lire la suite...
  • 23.03.16

    Quelle tranche pour quelle imposition?

    TMI

    Dans quel...

    Lire la suite...
  • 18.03.16

    Baisse historique du taux directeur

    Mario Draghi, Président de la Banque Centrale Européenne (BCE)

    Lire la suite...
  • 09.03.16

    Les règles de majorité en Assemblées générales de copropriété

    Majorité AG coproLire la suite...

Votre placement immobilier

Bientôt disponible votre moteur de recherche immobilier

carte de france 2m conseil